Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    Série surréaliste 1924

    Partagez

    Gilles
    Invité

    Série surréaliste 1924

    Message  Gilles le Ven 17 Juin 2005 - 20:26


    Man Ray. La Centrale surréaliste (v. 1924)

    Premier plan : Pierre Naville, Simone Collinet-Breton, Max Morise, Marie-Louise Soupault. — Arrière-plan : Jacques Baron, Raymond Queneau, A. Breton, Jacques Boiffard, Giorgio de Chirico, Roger Vitrac, Paul Éluard, Philippe Soupault, Robert Desnos, Louis Aragon.
     

    Invité
    Invité

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Invité le Ven 17 Juin 2005 - 23:57

    Belle brochette ! Et tous en costume...

    Gilles
    Invité

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Gilles le Mar 21 Juin 2005 - 4:53

    p.lol a écrit:Belle brochette ! Et tous en costume...
    Ce qui prouve que l'habit ne fait pas le moine ! J'accorde plus de crédibilité à un révolutionnaire qui porte un costume qu'à un qui n'en porte pas. Ne me demandez pas la raison.
     
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Irpli le Mer 22 Juin 2005 - 3:07

    pas pratique de faire une révolution tout nu...

    Gilles
    Invité

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Gilles le Mer 22 Juin 2005 - 14:34

    pascal a écrit:pas pratique de faire une révolution tout nu...
    Oui, il faut transporter des tas de choses, pour faire une révolution ; drapeau rouge, tracts, armes, chocolat pour les enfants, GPS, etc. et où mettre tout ça ?
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Irpli le Mer 22 Juin 2005 - 14:50

    mettre le chocolat dans les drapeaux rouges, pour le transport
    pour les tracts, il faut les diffuser par internet

    pour le reste, il faut une grande discipline tout de même !

    Gilles
    Invité

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Gilles le Mar 28 Juin 2005 - 19:55

    pascal a écrit:[…] pour le reste, il faut une grande discipline tout de même !
    Oui. Je pense que les masses populaires (comme on disait dans mon enfance) actuelles n'ont plus la discipline de celles du début du siècle… Euh… Ce n'est pas certain. Peut-être qu'elles ont des occupations plus urgentes — ou à tout le moins plus pressantes — que la Révolution ?
     


    Dernière édition par le Mer 29 Juin 2005 - 16:41, édité 1 fois
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Irpli le Mer 29 Juin 2005 - 14:16

    J'appartiens à l'une des premières générations circonspectes de l'après-68. Oui. Pour la première fois des adultes regardaient les jeunes en s'inquiétant de l'absence de révolte, d'idéaux, etc. J'ai pour ma part toujours été partagé entre ce scepticisme lié aux "leçons de l'histoire" (la tragédie du communisme au XXe siècle, principalement) et une adhésion de principe aux luttes révolutionnaires. C'était il y a dix ans, quinze ans, rien n'a changé, moi non plus.
    Rien n'a changé ou presque. L'absence d'espoir n'a pas liquidé le sentiment de la révolte. Mais la révolte aujourd'hui se manifeste autrement. Radicalisme religieux d'un côté, négation des principes de la démocratie ou même des valeurs sociales de l'autre, bien rares sont les jeunes qui s'inscrivent dans le militantisme ou l'utopie. Pourtant les choses progressent. Le mouvement altermondialiste ressemble un peu (en moins audacieux) aux socialistes utopiques du XIXe siècle. Comme disait un socialiste peu social, François Mitterrand : "il faut donner du temps au temps" !

    Gilles
    Invité

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Gilles le Jeu 30 Juin 2005 - 15:38

    pascal a écrit:Le mouvement altermondialiste ressemble un peu (en moins audacieux) aux socialistes utopiques du XIXe siècle.
    Oui, c'est vrai ; c'est-à-dire que je pense comme toi. Mais les jeunes qui ont entre vingt et trente ans me semblent plus individualistes que nous l'étions, à cet âge. Un exemple, peut-être anecdotique, peut-être significatif : un groupe, chez moi au Québec, propose de construire des éoliennes (l'exemple du Danemark montre que cette forme d'énergie est plus propre et en même temps efficace que les centrales thermiques et même que les centrales hydro-électriques) mais, pour le profit. C'est dans l'énoncé de la motivation, que je vois l'individualisme.
     
    Bref, nous aurons une série de belles éoliennes.
     

    Photo Université de Genève
     
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Irpli le Dim 10 Juil 2005 - 0:18

    Oui, mais c'est ainsi qu'on a aboli l'esclavage aux Etats-Unis : la philanthropie a eu un rôle moins important que les considérations économiques, à savoir que l'esclavage n'était pas rentable au bout du compte.

    Remarquons que le communisme de Marx se fonde lui aussi sur un intérêt, certes pas individuel mais "de classe". Les gens se trompent quand ils croient que le communisme suppose un altruisme effréné. Le communisme est un "égoïsme de classe" (l'expression n'est pas heureuse, j'en conviens).

    Je suppose qu'à un moment le désastre écologique obligera l'humanité ou ses restes à s'organiser dans des formes voisines du communisme... ou vers des formes plus archaïques et autoritaires.

    Mais la lutte continue. Elle se continue au Mexique comme elle se continue chez nous.

    Contenu sponsorisé

    Re: Série surréaliste 1924

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 22 Nov 2017 - 15:25