Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    Pierre Boulez par Michel Foucault : la loi sans loi

    Partagez
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Pierre Boulez par Michel Foucault : la loi sans loi

    Message  Irpli le Lun 12 Sep 2005 - 15:47

    "Quel est donc le rôle de la pensée dans ce qu'on fait si elle ne doit être ni simple savoir-faire ni pure théorie ? Boulez le montrait : donner la force de rompre les règles dans l'acte même qui les fait jouer".

    Michel Foucault, "Pierre Boulez ou l'écran traversé".

    Gilles
    Invité

    Re: Pierre Boulez par Michel Foucault : la loi sans loi

    Message  Gilles le Mar 13 Sep 2005 - 20:20

    À mon avis Foucault ne fait que jouer sur les mots ; il énonce un apparent paradoxe simplement en juxtaposant rompre/faire jouer. Transcender les règles n'est pas les rompre, c'est les appliquer dans leur essence. Et le rôle de la pensée dans tout ça ? Jouer avec les mots.
     
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Pierre Boulez par Michel Foucault : la loi sans loi

    Message  Irpli le Jeu 15 Sep 2005 - 14:10

    Tu oublies le geste, qui est essentiel ici. "Le geste du compositeur" et le geste de la pensée aussi quand elle se contredit en elle-même.Sur le principe, je suis presque d'accord avec toi : la règle n'existe pas sans son dépassement. Mais je vois dans la citation de Foucault plus qu'un jeu de mots : un jeu de phrase.

    Gilles
    Invité

    Re: Pierre Boulez par Michel Foucault : la loi sans loi

    Message  Gilles le Jeu 15 Sep 2005 - 22:50

    pascal a écrit:Sur le principe, je suis presque d'accord avec toi : la règle n'existe pas sans son dépassement.
    Et la règle dépassée, qu'est-elle ? L'esprit de la règle. Au fond, ces idées sont classiques, seule la formulation semble moderne. Je me souviens que dans mon adolescence, on nous obligeait à lire Malebranche et Fénelon. Well… Au XVIIe siècle ils avaient déjà compris que l'esprit de la loi est propice au dépassement du signifiant, alors que s'en tenir à la lettre de la loi est souvent stérilisant. Je pense qu'on peu étendre cette idée à la définition de règle aussi.

    pascal a écrit:Mais je vois dans la citation de Foucault plus qu'un jeu de mots : un jeu de phrase.
    Superbe jeu de mots.
     
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Pierre Boulez par Michel Foucault : la loi sans loi

    Message  Irpli le Sam 17 Sep 2005 - 2:36

    A moins que.
    A écouter certaines oeuvres comme celles de Webern ou celles de Stockhausen (à l'opposé), à lire du Zola autant que des sonnets, j'ai le sentiment de deux [je ne sais pas comment les appeler] "ordres", deux formes de développement : l'exposition et la prolifération.
    Tout cela est bien mal pensé et je m'en excuse par avance.

    - J'appelle "expositives" les oeuvres qui mettent en avant leurs principes de construction, d'organisation. Chez Webern, chez Mondrian, dans le sonnet d'une manière générale, on a la relation d'un certain ordre. Ces oeuvres sont comme des sculptures dont on peut regarder les différentes faces.

    - J'appellerais "proliférantes" les oeuvres qui se caractérisent d'abord par leur dynamique : Hugo, par exemple ; Zola aussi bien ; Stockhausen quand il écrit "Kontakte". L'élément linéaire est déterminant dans ces oeuvres-là.

    La règle, fondamentale dans l'oeuvre expositive, devient un simple moyen dans une oeuvre dynamique. C'est peut-être que l'exposition s'adresse à l'intelligence alors que la prolifération est plus sensible et fait appel à des forces plus instinctives.

    Encore désolé pour ce balbutiement de théorie. Peut-être ferai-je mieux un jour...

    Gilles
    Invité

    Re: Pierre Boulez par Michel Foucault : la loi sans loi

    Message  Gilles le Sam 17 Sep 2005 - 17:44

    pascal a écrit:[…] j'ai le sentiment de deux [je ne sais pas comment les appeler] "ordres", deux formes de développement : l'exposition et la prolifération.
    Je pense saisir ce que tu tentes de définir ; mais comme toujours, définissons d'abord les mots, car il n'y a pas de pensée sans les mots.

    Un aspect du problème, à mon avis, vient du fait qu'en pensant "règle", la plupart des gens pensent "rigidité". Mais ce trait — rigidité — n'est pas nécessaire au concept de règle. Par analogie, puis-je dire que ton "exposition" suivrait les règles de développement du cristal (Mondriaan ou Webern), et ta "prolifération" les règles de développement des végétaux (Kandinsky ou Stockhausen) ? Autrement dit, le cristal suivrait des règles, et le végétal se développerait "librement".

    Mais les végétaux (et les animaux) se développent selon des règles tout aussi rigoureuses * que les cristaux ! Au niveau moléculaire, s'entend. Ce qui nous trompe, c'est l'échelle à laquelle nous observons.

    Dans l'art, on peut supposer que l'œuvre suit les règles que l'artiste choisit librement, ou celles qui lui sont imposées par sa personnalité ; on peut supposer aussi qu'il en change. Soit au cours de sa vie, soit à l'occasion de la production de chaque œuvre. Peu importe.

    Autrement dit, la rigueur apparente des règles n'a qu'un rapport indirect avec le produit réalisé, l'œuvre si on préfère. Une différence fondamentale entre la nature et l'art est que l'artiste choisit ses règles. Je pense aussi qu'on appelle souvent "règles", après coup, des impulsions plus ou moins inconscientes. C'est un autre débat.

    Et moi aussi, je théorise en balbutiant. Après tout nous sommes samedi.


    * Et peut-être plus, car un cristal est plus simple qu'un embryon.
     
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Pierre Boulez par Michel Foucault : la loi sans loi

    Message  Irpli le Sam 17 Sep 2005 - 17:48

    Oui, mais la mise en relation avec le minéral et le végétal est tout à fait... féconde, oui. J'y réfléchis.

    Contenu sponsorisé

    Re: Pierre Boulez par Michel Foucault : la loi sans loi

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep 2017 - 4:31