Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    Grammaire (toujours)

    Partagez
    avatar
    llongavidda
    seriinii

    Nombre de messages : 367
    Date d'inscription : 18/12/2004

    Grammaire (toujours)

    Message  llongavidda le Mar 11 Jan 2005 - 17:48

    Si l’on ramène la chronologie de notre système cosmique à trois cent soixante cinq jours,

    L’ère humaine commence aux dernières secondes du dernier jour de l’année : à cette échelle

    On peut dire que l’instant présent se confond avec celui que nous venons de vivre et avec celui qui vient

    Et c’est le changement d’échelle qui en agissant sur la suite ouverte d’instants successivement vécus

    En fait une série fermée des mêmes instants dont l’ordre de succession seul définit intégralement

    Les principes de son invention, la viabilité de sa voie, la vérité de sa vie, les termes de ce tout

    Libre à chaque instant d’inscrire tous azimuts son sens comme chaque individu en sa paume

    Où pouvoir "lire l’avenir" paraît maintenant aussi évident que "le présent" ou "le passé" et

    Bien moins intéressant au seul convive en la demeure de cette affaire que lire l’à faire :

    Le faisable, le facile autrement dit l’évident : l’évidence ! L’évidence : le changement —

    D’avis, de cap, de forme, de niveau, d’humeur, de temps, de position, de cellules, d’ordre — tout !

    Tout est possible : choisis ! C’est la seule possibilité qu’offre ce rouage intransigeant qui nous serine

    « Puisque tout fait l’objet d’un choix, même toi, choisis car tu ne sais pas ce qui te choisira ! »


    Dernière édition par le Mer 12 Jan 2005 - 14:38, édité 1 fois
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Grammaire (toujours)

    Message  Irpli le Mer 12 Jan 2005 - 3:44

    Et c’est le changement d’échelle qui en agissant sur la suite ouverte d’instants successivement vécus

    En fait une série fermée des mêmes instants dont l’ordre de succession seul définit intégralement

    Le changement d'échelle ou l'établissement même d'une échelle ? En relisant des notes, je tombe sur la proposition suivante, inspirée de Boulez : la composition avec douze sons fait passer la série (dodécaphonique) de l'état de matériau à celui de structure. où le matériau est amorphe, ouvert et la structure, sa mentalisation abstraite et bornée.
    Merci pour cette séquence polysérielle

      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct 2017 - 21:21