Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    Le pénitent impénitent (sonnet)

    Partagez
    avatar
    Del'Ile
    seriinii

    Nombre de messages : 227
    série topographique : series-voyages
    Date d'inscription : 20/08/2005

    Re: Le pénitent impénitent (sonnet)

    Message  Del'Ile le Mar 11 Oct 2005 - 0:40

    sont-ce "les joies naïves de la place" qui sont "eternellement subreptices" ou bien "les futilités tachées de grâce" -- je vous soumet ce problème linguistiques, frangin(e)s, moi-même je ne l'ai pas résolu
    avatar
    llongavidda
    seriinii

    Nombre de messages : 367
    Date d'inscription : 18/12/2004

    Re: Le pénitent impénitent (sonnet)

    Message  llongavidda le Lun 10 Oct 2005 - 17:33

    Ah, les sixains rallongés, c'est beau comme des fourgonnettes ! Wink

    à part ça Del'Ile a écrit:Caché dans les plis du béton / Je reste assis dans mes fumées
    L'image est prometteuse de simplicité, à quoi répond l'état du narrateur lui-même : « ma retraite / Où j'empile les formes molles / Echouées des marais de ma tête » revenu on dirait du sonnet anti-fête « servile » de Baudelaire. Mais « Les vapeurs sourdes, vives, folles » « des faces de la masse » le pousent au mouvement strictement inverse à celui des Fleurs du mal :
    Baudelaire a écrit: Ma douleur, donne-moi la main, viens par ici // Loin d'eux
    et Del'Ile a écrit:N'y tenant plus je sors : je glisse / Et je contemple avec délice
    Les joies naïves de la place / Eternellement subreptices

    Dans la belle alternance des rimes, sourd je trouve l'issue originale de ton sonnet Sofian', à l'opposé de la proposition de Baudelaire qui est le rêve, pourvu qu'on retourne l'épreuve douloureuse de la réalité à notre avantage jusqu'à connaître un « regret souriant », pourquoi pas ?
    Est-ce que la réalité marquée par ton regard serait entre les « futilités » et la « grâce » la « tache » qui les lie ? La parenthèse violente « (Elles ne sont pas pour ta race / O Solitaire plein de vice !) » me le fait croire en proposant cette sanction auto-discriminante.
    Ou alors ce serait prometteur, le constat final te servirait de point de départ à l'analyse de ta position spéciale dans ce paysage sururbain de prothèses à la joie généralisée... ?
    avatar
    Del'Ile
    seriinii

    Nombre de messages : 227
    série topographique : series-voyages
    Date d'inscription : 20/08/2005

    Le pénitent impénitent (sonnet)

    Message  Del'Ile le Lun 10 Oct 2005 - 9:10

    Caché dans les plis du béton
    Je reste assis dans mes fumées
    Où se brisent les mers de sons
    Venues des veillées avinées

    Les vapeurs sourdes, vives, folles
    Empestent lourdes ma retraite
    Où j'empile les formes molles
    Echouées des marais de ma tête

    N'y tenant plus je sors : je glisse
    Au bord des faces de la masse
    Et je contemple avec délice
    (Elles ne sont pas pour ta race
    O Solitaire plein de vice !)

    Les joies naïves de la place
    Eternellement subreptices
    Futilités tachées de grâce

    Contenu sponsorisé

    Re: Le pénitent impénitent (sonnet)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017 - 16:11