Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    Publication

    Partagez

    Gilles
    Invité

    Re: Publication

    Message  Gilles le Dim 13 Nov 2005 - 4:31

    Kim. a écrit:Je me souviens avoir commenté le premier des six poèmes (sur tlp). Ouais il est vraiment terrible.
    Salut, K. Content que tu le trouves terrible.
     

    kim-sakkat
    seriinii

    Nombre de messages : 68
    Date d'inscription : 07/09/2005

    Re: Publication

    Message  kim-sakkat le Dim 13 Nov 2005 - 3:02

    salut G. c'est toujours cool de se faire éditer.
    Je me souviens avoir commenté le premier des six poèmes (sur tlp). Ouais il est vraiment terrible.
    avatar
    Del'Ile
    seriinii

    Nombre de messages : 227
    série topographique : series-voyages
    Date d'inscription : 20/08/2005

    Re: Publication

    Message  Del'Ile le Sam 12 Nov 2005 - 10:26

    C'est cette prétention d'"exactitude" dans la "médiocrité" -- un peu tiré par les cheveux, non...

    Statique et dynamique se bousculent mutuellement, comme dans la course d'un bateau, où les vagues, les vents et l'inertie se conjugent au petit bonheur, dans l'espoir de parvenir à traverser cette immensité inenglobable de l'oeuil...
    Comment (et surtout, pourquoi !) être exact au gré de ces courants contraires ?


    [P.S. : ce mot de médiocrité me hérisse les poils... c'est vraiment le plus moche (l'assonance avec crotte, crisser, hypocrite peut-être)le plus affreux, celui qui représente tout ce que je hais : pouah pouah et repouah]
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2073
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Publication

    Message  Irpli le Sam 12 Nov 2005 - 9:33

    Du tout ! Quand je dis que nous avons la chance d'avoir un critique sans complaisance, ce n'est pas ironique ! Quoi de plus intéressant que la confrontation des idées, des points de vue ?

    On m'a déjà taxé d'arrogance et cela me touche peu. Mes points de vue sont affirmatifs, ils ne sont pas fermés sur eux-même (à ce qu'il me semble). Je suis plutôt en lutte contre la "fausse modestie" qui sévit, par exemple, sur tlp, et qui fonctionne comme une anticritique organisée. Je préfère le style affirmatif qui, au moins, donne des éléments à "l'adversaire" (au contradicteur).

    Même la "polémique" dont tu parles ne m'a pas semblé si polémique. Je suis certain qu'elle se prolongera en d'autres débats et personnellement, cela me ravit !

    Donc, ne change rien à ta ligne de conduite ! Enfin, fais ce que bon te semble.

    Enfin, pour revenir à "l'intersection", oui, c'est une idée qui me tient à coeur : entre l'ordre et le chaos, mon coeur balance. Entre la dimension expositive et la dimension linéaire, je ne me sens pas avoir une "préférence". Ce n'est pas, en soi, un gage de valeur. Des artistes "expositifs" comme Mallarmé, Mondrian, Webern, ne sont pas meilleurs que des "proliférants" tels que Coltrane, Darras, ou Zola !

    Finalement, je suis plutôt "médiocre" - au sens strict de ce mot... Non ? Un peu de "fausse modestie" n'a jamais fait de mal à personne.
    avatar
    Del'Ile
    seriinii

    Nombre de messages : 227
    série topographique : series-voyages
    Date d'inscription : 20/08/2005

    Re: Publication

    Message  Del'Ile le Sam 12 Nov 2005 - 8:37

    [quote]Je ne partage pas les réserves de Del'ile, voisines de celles qu'il émet à l'endroit de Théagène. Nous avons la chance d'avoir chez nous un critique sans complaisance.[/code]
    Je ne crois pas que les réserves que j'émets ici ait quelque rapport avec la récente "polémique".
    J'ai dit et je répète qu'à mon avis, la prosodie classique n'est qu'un élément éventuel, qu'elle peut-être maltraitée ainsi qu'un vieil amant qui aurait trop servi, qu'elle peut-être oublié, et l'orthographe avec, pourvu que...
    (Ici un magnifique poème sur les buts du poème)

    On pourrait, Pascal, taxer d'arrogance ta prétention de te situer à l'exacte confluence (exacte, déjà, c'est beaucoup dire) entre dynamique et statique, si tu ne nous l'avais prouver par des textes effectivement suffisament mûris, suffisamentréduits pour qu'il ne se réduisent pas à l'application d'on ne sait trop quoi, lorsqu'on est pas un érudit comme Théa-Gène.

    Suis-je cassant à dire "je ne suis pas convaincu" ? C'est possible, et puis "par le reste", c'est vraiment limite, aussi je rectifie, il fallait lire "par les autres".
    Cela dit c'est vrai : je ne suis pas convaincu ; mais n'est-ce pas qu'on "apprend à aimer" ?
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2073
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Publication

    Message  Irpli le Ven 11 Nov 2005 - 14:55

    Il y a des poètes que l'on aime sans savoir dire en quoi : prosodie mystérieuse, écho intime, structure secrète ? Parfois l'image de ce qui nous attire dans un poème tient en un mot : chez toi le laconisme est si fort que toute ton écriture semble suivre sa loi. "La jeune fille" offre de beaux exemples de ce laconisme dont découle un regard surréaliste au sens de "transformateur de la réalité".

    C'est aussi le laconisme qui rend le poème compact et complet. Il détermine non seulement le choix des mots mais leur position et la structure du vers : rien n'est laissé au hasard ; or, tes regards sur les gens, les êtres, les choses et objets semble baigner dans la merveille du hasard.

    Je ne partage pas les réserves de Del'ile, voisines de celles qu'il émet à l'endroit de Théagène. Nous avons la chance d'avoir chez nous un critique sans complaisance. A mon tour, cependant, je critiquerai un jugement qui s'attache à des caractères "extérieurs" du poème. Comme si le soin qu'apportent Gilles ou Théagène à leurs vers revenaient à une attitude artificielle. C'est donc pour moi plutôt un "penchant" que l'on peut avoir pour le versant "dynamique" du poème (la prolifération, l'enchaînement linéaire) ou son versant statique (l'exposition, les relations instantanées qui se dessinent à chacun des points).

    Je me situe, pour ma part, à l'exacte intersection de ces deux ordres qui ne sont au fond que les deux faces indissociables de l'ordre sériel.

    Gilles
    Invité

    Re: Publication

    Message  Gilles le Ven 11 Nov 2005 - 9:19

    pascal a écrit:Hé, hé ! Voilà une bonne combine de trouvée pour avoir quelques poèmes de toi sur le sériographe.
    Oh oui… Que ne ferait-on pas pour publier sur le sériographe !

    pascal a écrit:Excellents, qui plus est ! Merci !
    Merci. Quoique je ne saisisse pas en quoi ils sont excellents, mais c'est bien connu, le poète n'a rien à dire sur sa poésie ; il a tout dit dans les poèmes.
     

    Gilles
    Invité

    Re: Publication

    Message  Gilles le Ven 11 Nov 2005 - 9:12

    Del'Ile a écrit:Je suis moins convaincu par le reste...
    Merci. De ta lecture, et des critiques. L'éditeur a exigé six poèmes aussi différents que possible… Voilà. Ils représentent mes divers registres, si on veut.
     
    Sur un autre forum, fréquenté surtout par des grammairiens et des linguistes (qui se querellent souvent), c'est Nuit qui a retenu l'attention. La Parenthèse a été jugé trop sentimental ; comme quoi la poésie sait être tout pour tous, ou rien pour certains, et le contraire !
     
    avatar
    Del'Ile
    seriinii

    Nombre de messages : 227
    série topographique : series-voyages
    Date d'inscription : 20/08/2005

    Re: Publication

    Message  Del'Ile le Ven 11 Nov 2005 - 8:25

    La Parenthèse

    Je regardais le feu, tes yeux.
    Je sentais une chose vague et dure comme le sable.
    Tu me semblais intraitable,
    Une épaule appuyée au marbre de la cheminée.
    Puis nous avons ouvert une parenthèse.
    À propos de la lumière… ou du passage des années.


    Je retiens celui-là...
    Un calme, une sérénité, du vécu simplement prononcé, sans figure de style outrée, même si les images sont brillantes.
    Je suis moins convaincu par le reste...
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2073
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Publication

    Message  Irpli le Ven 11 Nov 2005 - 6:40

    Hé, hé ! Voilà une bonne combine de trouvée pour avoir quelques poèmes de toi sur le sériographe.

    Excellents, qui plus est ! Merci !

    Gilles
    Invité

    Re: Publication

    Message  Gilles le Ven 11 Nov 2005 - 6:13

    La Jeune fille

    La jeune fille mince a une sœur
    Belle comme elle
    Mais pour deux heures encore

    Son lit restera froid
    Elle a cousu quelque chose sous sa robe
    La jeune fille mince va partir

    Je sais que dans sa maison
    La porte du jardin est restée ouverte
    Ça n'a plus d'importance

    Face au miroir de sa chambre
    Elle vérifie
    La position de sa ceinture à bombe




    Petite chronique des Jours

    Est-ce que je vous ai dit qu'au centre du grand salon, dans son appartement,
    On voit une assiette dans laquelle un cygne pond un œuf tous les matins ?
    Trois portes vitrées donnent sur un balcon et sur le tapis traîne un ballon.
    Et puis, j'oubliais, elle a une sœur très jeune, belle le jour et la nuit, alternativement.

    Est-ce que je vous ai dit que dans sa chambre les murs sont peints en rose,
    Et qu'on ne voit qu'un lit étroit de nonne ?
    Mais une porte dérobée donne sur un escalier qui mène sur le toit.
    Et puis, j'oubliais, elle aime un marin, absent et présent, alternativement.




    Souvenir

    J'ai sur la peau la couleur de tes doigts
    J'ai dans le cœur la chaleur de tes mots
    J'ai sur les yeux le souvenir de tes pas
    Et dans la tête la saveur de toi




    Nuit

    Prendre ta main prolonge le jour.
    Mais quand nos paupières fermées recréent les étoiles,
    Tu es ma seule nuit.




    La Parenthèse

    Je regardais le feu, tes yeux.
    Je sentais une chose vague et dure comme le sable.
    Tu me semblais intraitable,
    Une épaule appuyée au marbre de la cheminée.
    Puis nous avons ouvert une parenthèse.
    À propos de la lumière… ou du passage des années.




    Nonsense

    Une petite fille fait une tache sur son livre,
    Et sa mère la prive d'olives.
    Sa petite sœur croit au bonheur,
    Depuis qu'elle n'a plus peur des fleurs !

     

    Gilles
    Invité

    Re: Publication

    Message  Gilles le Ven 11 Nov 2005 - 6:10

    pascal a écrit:Félicitations, Gilles ! De quels poèmes s'agit-il ? (à moins que tu ne préfères que nous ne les découvrions dans les pages de la revue...)
    Non, car elle est difficile à trouver, et dispendieuse. Je les mets à la suite.
     
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2073
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Publication

    Message  Irpli le Ven 11 Nov 2005 - 6:01

    Félicitations, Gilles ! De quels poèmes s'agit-il ? (à moins que tu ne préfères que nous ne les découvrions dans les pages de la revue...)

    Gilles
    Invité

    Publication

    Message  Gilles le Jeu 10 Nov 2005 - 4:25

    J'ai le plaisir et l'honneur de vous annoncer que La Musagète, une revue de poésie contemporaine de La Rochelle, a publié six de mes poèmes.


      Cliquez sur l'image !
     

    Contenu sponsorisé

    Re: Publication

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017 - 16:13