Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    Le bleu

    Partagez

    S86
    serion

    Nombre de messages : 14
    Age : 39
    Date d'inscription : 04/08/2006

    Re: Le bleu

    Message  S86 le Mer 23 Aoû 2006 - 11:38

    c'est vrai !
    J'oubliais que d'être un incompris c'etait si dur...arrangeant aussi.
    je serais clément cette fois
    Smile
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Le bleu

    Message  Irpli le Mer 23 Aoû 2006 - 10:47

    Ne t'excuse pas, c'est le lecteur qui est fautif !

    S86
    serion

    Nombre de messages : 14
    Age : 39
    Date d'inscription : 04/08/2006

    Re: Le bleu

    Message  S86 le Mer 23 Aoû 2006 - 8:21

    je voyais le monde orphelin de tout
    le ciel en batard de dieu
    j'aurais du extrapoler c'est vrai, d'où le contresens
    je ne devrais pas ecrire aussi vite...
    en tout cas,
    en passant par ici
    je sais que je vais m'ameliorer
    merci beaucoup
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Le bleu

    Message  Irpli le Mer 23 Aoû 2006 - 8:02

    "traduit son voyage au ciel batard" - lecture à contresens ? Tu me le diras, ou illusion d'optique; Tout le long du poème j'étais accompagné de William Faulkner.

    La chaleur moite de ce 23 août y fait peut-être aussi.

    Je regrettais de n'être pas allé à Rodez. Me voici en Louisiane, merci !

    S86
    serion

    Nombre de messages : 14
    Age : 39
    Date d'inscription : 04/08/2006

    Le bleu

    Message  S86 le Mer 23 Aoû 2006 - 7:45

    La route défile plus loin,
    loin d'un monde.
    Les loupes amnésiques,
    fixent les plaies gonflées
    et recouvrent les hublots solitaires
    et la mémoire suturée
    d'une couche stérile.
    Mais la Louisiane
    et ses grands arbres,
    les branches en balançoire,
    les rires courbés à leur bras en badines...
    Les collines engourdies de l'Afar
    là où poussière et sueur,
    métissent le charme désuet de la première tendresse...
    Où les bouches en trésor sont rivées au débarcadère des voix,
    la langue accrochée a un bout de terre en exil,
    une presqu'île immuable au bout de la langue
    soudée au chant d'une berceuse.
    L'univers en bord d'haleine,
    suave,
    chaude.
    Des voix qui épousent l'illusion bleue
    en mariage ensemencé d'une seule graine.
    La conception primaire déployée aux vents,
    traduit son voyage au ciel bâtard ,
    par des trombes nostalgiques,
    sur le berceau des peines,
    sur les colliers de perles en pulsation.
    Il raconte des mots sans frontière,
    et greffe mes racines,
    aux accents des faubourgs,
    orphelins de l'arc-en-mer.

    Contenu sponsorisé

    Re: Le bleu

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov 2017 - 11:08