Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    L'intime

    Partagez
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2073
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: L'intime

    Message  Irpli le Sam 11 Nov 2006 - 8:12

    [url]A vingt deux heures trente six je récapitule ma vie sexuelle (je ne commence pas par le début)[/url]

    La correction apportée pose une question abyssale, non ?

    ariane
    sri

    Nombre de messages : 3
    Date d'inscription : 11/04/2006

    L'intime

    Message  ariane le Mar 10 Oct 2006 - 17:20

    Demain :
    je me lèverai à l’aube la fenêtre sera claire blanche presque

    je

    poserai mes pieds quelque part sur un tapis rouge ?
    sans
    sentir
    savoir
    rien.

    Il sera six heures quarante cinq des températures encore très élevées

    je dirai quelque chose à quelqu’un ça n’est pas encore décidé
    je dirai qu’il est bien difficile de savoir qui l’on est dans ma situation
    la vérité est très nuancée je dirai la vérité –FAIRE TRES ATTENTION A
    ce que je vais dire dépendra de la question posée


    il y a un instant pour une robe noire
    il y a un instant pour un pull-over blanc
    il y a beaucoup d’instants
    il y a beaucoup de choses dans le monde

    tout dépendra de la question posée
    tout dépendra de l’instant.

    A vingt deux heures trente six je récapitule ma vie sexuelle (je ne commence pas par le début)

    ça c’était passé dans une chambre de onze mètres carré il y avait deux lits nous étions quatre ou cinq
    et j’avais un chapeau
    noir
    ça c’était passé dans une tente une petite canadienne on tenait assis seulement au milieu (alors tu veux, tu veux ? ben oui –alors si c’est oui, viens) le soleil c’était levé là
    à vingt deux heures dix sept j’avais vingt ans j’avais
    des sandales rouges

    et
    nus pieds j’aurai pu mieux danser.
    Je dis

    pourquoi tu n’es pas là
    - personne ne m’a rien demandé
    (Je bois un verre de vin je regarde l’intérieur du verre au moment où je dis pourquoi).

    Encore ce matin j’ai pris trois centimètres j’ai
    acheté une jupe
    deux oreillers
    six livres

    et
    je n’ai pas téléphoné.

    /

    La peau n’est pas une photographie de ta peau n’est pas immobile n’est pas entre deux pages d’une blancheur de neige n’est pas comme promis Mais à qui en silence ?celle qui fut sur mon visage celle de la jambe n’est pas un livre tiède qui s’endort pas celle qui se retourne comme promis qui touche l’autre n’est pas une photographie posée sur la bibliothèque lisse comme la crème et humide derrière le genou n’est pas une forêt un labyrinthe un roman une fusée teintée de rose en haut et le dessous très blanc comme promis elle ne dit pas j’ai mal la peau n’est pas découverte les dents desserrées et froissant le drap et remplie de soupirs et d’eau

    comme promis

    je partirai
    de ta bouche à ta bouche
    Mais à qui en silence ?

    je dirai tout de l’intérieur de ta bouche.

      La date/heure actuelle est Lun 24 Juil 2017 - 23:44