Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    lettre à jules supervielle

    Partagez

    (cloud)
    serion

    Nombre de messages : 11
    Date d'inscription : 12/11/2006

    Re: lettre à jules supervielle

    Message  (cloud) le Mer 22 Nov 2006 - 18:53

    merci.
    et supervielle a inspiré pas mal de poètes on dirait; eluard je crois, schéhadé, apollinaire et... et... Armen Lubin ! alors j'en profite :

    UNE LETTRE ARRIVE



    À Jules Supervielle.



    Une lettre arrive en voletant
    À cause des mots qui sont dedans.

    Ils disent « bonjour », « je n’oublie pas »,
    Et voici l’espoir, tout en éclats,
    Qui rejaillit de ce monde âgé.

    Le vent qui passe est si léger,
    Qu’il passe sans révéler son identité.

    Et bien entendu, les marguerites
    Se répandent jusqu’à la guérite,
    En suivant le pointillé.
    Chaque entité s’écrie : « Regardez ! »

    Chaque prisonnier par son hublot
    Par la magie de quelques mots
    Il fuit (regardez !) il s’évade,
    Car sa clef est une bonne manivelle,
    Reste à convaincre le ciel.

    Armen Lubin.

    jean-luc
    serion

    Nombre de messages : 46
    Date d'inscription : 11/11/2006

    Re: lettre à jules supervielle

    Message  jean-luc le Mer 22 Nov 2006 - 12:21

    et pas seulement pour oloron

    jean-luc
    serion

    Nombre de messages : 46
    Date d'inscription : 11/11/2006

    lettre à jules supervielle

    Message  jean-luc le Mer 22 Nov 2006 - 12:21

    Je pense à vous ce soir Jules Supervielle
    Je pense à vous et c'est l'automne en ce pays
    C'est toujours à tort que l'on parle l'amour en tête
    Mais je vous parle Jules Supervielle

    Entre nous de longs enfants des filles de préférence
    De grandes journées en Uruguay
    Les flammes de la pampa.

    Je pense aussi à Oloron le gave lèche les pierres
    J'y fus voici combien d'années
    C'était à la Maison Pommé
    Il y mourait des jeunes gens

    J'aime ces pays dont vous parlez et qui ont l'allure des femmes
    On dit que les chevaux s'emballent
    Comme un foulard à la portière du wagon

    Pardonnez moi Jules Supervielle je devais écrire un article
    Où j'aurais dit la grande la douce solitude de vos écrits
    Et je me laisse soudain aller à quelque chose d'informe comme un poème
    Simplement parce que j'ai vos livres sous les yeux et que je vous aime

    Ah voyez- vous c'est difficile de s'interdire
    Dans cette vie quelques minutes de loisir
    Et de parler à coeur ouvert à un ami qui vous ignore
    Comme on peut avec les ridicules moyens du bord

    Je me suis dit ce soir après l'école ne tarde pas
    Il y a un ami qui t'attend
    Il est là-haut dans ta chambre avec toutes sortes d'animaux
    J'entendais un grand pas partout dans la maison
    Et vous marchiez peut-être à ce moment dans la rue Vital
    Ou dans un chemin creux de Saint Gervais la Forêt
    Qui est sûrement un patelin merveilleux

    J'ai dit parlant aux ombres qui voyages Voici la pomme et la statue
    Et voici Jules Supervielle
    Ah vous voici cher Supervielle dans le miroir à peine éclos de la fenêtre
    Ecartelé avec ce monde qui bat en vous sur le côté

    Voici Jules Supervielle dis-je et dans la certitude obscure de demain
    Enfin voici un grand bonhomme sur le chemin
    Une silhouette jeune comme le vent et la luzerne
    Voici la haute lanterne là-bas dans le domaine du cheval
    Voici l'auberge le rendez-vous de tous les jours et le festin le plus original
    Ah Saisir et rien n'échappe à ce grand corps qui se redresse
    Aussi haut que la pomme et le sin des déesses

    Dans l'étendue lunaire et sans spectacle
    A vous seul comme vous en faites des miracles

    Bien sûr vous n'attendiez rien de moi
    Car l'on n'attend rien de personne
    Je vous écris depuis longtemps
    C'est un bonheur de vous écrire

    Il semble un peu qu'on se rapproche de ces pays qui n'ont un sens qu'à travers vous
    On marche aux pas des animaux faciles
    Parmi tous les amis connus et inconnus

    Il y a celui -là si grand qui nous rassemble
    L'homme pareil à l'Homme
    La troublante effigie

    Et malgré tout je n'ai rien dit de mon amour Jules Supervielle.

    rené guy cadou

    Contenu sponsorisé

    Re: lettre à jules supervielle

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov 2017 - 17:56