Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    Ce louchon d'Irpli

    Partagez
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Ce louchon d'Irpli

    Message  Irpli le Mar 17 Aoû 2010 - 3:19


    Ce louchon d'Irpli
    ce crétin, ce vaurien d'Irpli
    ce mécréant d'Irpli
    ce cochon, ce mal-élevé d'Irpli
    cet abruti d'Irpli
    cette ordure, cette merde d'Irpli
    ce ridicule Irpli
    ce fou d'Irpli, ce malade d'Irpli
    ce brocardeur d'Irpli
    ce bateleur
    ce cuistre d'Irpli, ce sans-gêne d'Irpli
    ce maladroit d'Irpli
    ce m'as-tu-vu d'Irpli, ce tête-en-l'air
    ce cylindre d'Irpli, ce siphonné d'Irpli
    ce brindezingue d'Irpli, ce timbré
    ce mal-luné d'Irpli, mal lavé
    cet affamé
    ce loup


    ________________________



    Irpli ne disait pas ces mots. Vingt-Pli était d'accord.
    On secoua de gauche à droite les roues de quelques chariots.

    Lune-Pli était très grise, avait trop bu. Le ciel
    ne lui pardonnerait rien (ni à elle
    au fait, ni à
    autrui). Sarcasme-Pli à son secours
    apporta une tronçonneuse. La tronçonneuse ne disait rien.
    Vingt-et-Un-Pli était d'accord.
    L'accord tacite est le silence, même.
    Et chaque pli s'y exerçait avec talent.

    ________________________



    Ruine-Pli me traversait de part en part.
    J'étais un ferry-boat abandonné à cette époque.
    Les castrations s'opéraient sur mes plis. Quelqu'un criait :
    « Il faut casser Mille-Pli ! Et recaser le Moignon-Pli, là-bas ! »
    Je n'étais pas d'accord.
    De ce temps mal plié, je garde le souvenir clair des confusions
    quand le silence scellait machinalement accords et désaccords
    d'une voix inégale, comme si le grain en avait été troué, une onde grumeleuse
    qui se répartissait arbitrairement
    jaillie de nulle part, n'allant à rien.
    Une profération de pli
    qui aurait dû entrer en contradiction avec une morsure antérieure de pli
    mais qui ne savait pas nager, je prenais l'eau
    délesté de mes mille passagers
    dont les noyades successives ne formaient sur l'eau que des remous momentanés
    taches de couleur dans l'océan morose que les vagues roulent et déroulent
    alors qu'il faudrait plier, plisser
    cette surface castratrice
    dont tout l'espoir peut-être était une parole
    et ne devait connaître
    ni accord
    ni désaccord.


    ________________________



    Il était urgent que tu reviennes
    un soir, un samedi ou un matin
    à l'ouverture complète de ta main
    avant que tu ne la replies.

    Elle sera sage de se replier.
    Ici, les choses brèves durent
    peut-être plus que l'attente même
    si tu déjoues les jeux de l'attente.

    Il faut, expliques-tu très docte
    à une lourde table qui est là,
    opérer à même le cerveau, même
    si l'on ne croit plus qu'il opère.

    Et tes doigts un à un se replient
    en signe d'adhésion, de soumission.
    Ils savent si le cerveau n'y est pour rien.
    C'est le pli, le pli seul qui régente.

    ________________________




    Parfois le
    pli
    attend

    que le repli
    descende

    et forme pour
    complaire
    à quelque chose
    un escalier

    juste
    quelques marches dans
    l'opacité
    menant au mur

    le pli
    ne sait pas lire
    ce que trace
    et retrace le repli


    ________________________



    Il était tout aussi urgent de taire
    le déplacement x de cette chaise
    qui devait basculer aussi
    et ne jamais être relevée surtout.

    La séquence a été jugée très vraie.
    Les murs et les matelas ont applaudi.
    Une lumière des plus faibles tombe
    sur cette mascarade de la chaise

    tombée
    comme s'il fallait la
    secourir
    ou bien
    l'assassiner ?

    Irpli aurait crié : « Broie-là ! » Les murs
    se seraient penchés dessus. Mes doigts
    n'étaient qu'un poing, criant :« Bois-là ! »
    tandis que moi, réellement, j'avais soif.


    ________________________



    J'avais si soif de nuit de toi.
    Tu n'étais plus qu'un plan d'opacité.
    Je voulais m'enfoncer dans ce panneau.
    Parfois la nuit m'a exhaussé.

    A présent je sais quoi faire d'elle
    puisqu'une géométrie de plaques opaques
    ne saurait se fixer sur ces murs
    auxquels on a interdit tout ameublement.

    C'est dans la nudité que se figure le pli.
    Elle pèse sur mon corps, je l'emmène
    à la fenêtre que j'ai déguisée en miroir
    pour lui transmettre mon odeur crue.

    Collé au garde-fou, difforme
    et ridicule de nudité aussi,
    je cherche dans la nuit des plaques
    d'opacité qui puissent te ressembler.

    ________________________



    Irpli rigola longuement à ces mots.
    Le trémolo du rire d'Irpli
    atteste de l'existence de l'enfer
    je crois, vidant le ciel

    de ses dernières gouttes, boit-sans-soif,
    Irpli déguste le ciel dès le matin
    et insulte véhément ce qui existe,
    ce que l'absence n'a pas escamoté.

    « Cette poignée de porte est un excès ! »,
    me dit Irpli en me servant un verre de ciel.
    Le feu s'empare de la porte cependant.
    C'est la fenêtre l'incendiaire, elle brille encore.

    Elle a toujours aimé Irpli
    en secret, sans en rendre
    l'image.

    ________________________




    Irpli,
    tu n'auras pas le dernier mot.

    De toutes façons,
    tu ne peux plus parler
    avec ces allumettes entre tes dents.

    Certaines s'embrasent quand tu voudrais dire
    mais de toutes façons, tu ne sais pas parler.

    Qui dit « irpli » ne dit pas grand-chose, c'est vrai.

    Et c'est peut-être
    mieux
    ainsi.

    guillaume
    serion

    Nombre de messages : 25
    Date d'inscription : 15/05/2006

    Re: Ce louchon d'Irpli

    Message  guillaume le Jeu 19 Aoû 2010 - 8:47

    clapclapclap
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Ce louchon d'Irpli

    Message  Irpli le Mar 24 Aoû 2010 - 10:35

    Félicitations ! Comme au concert, il est délicat (quand on ne connaît pas l'oeuvre d'avance) de savoir à quel moment applaudir.

    Contenu sponsorisé

    Re: Ce louchon d'Irpli

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov 2017 - 11:06