Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    Silence

    Partagez
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Silence

    Message  Lilith le Ven 12 Nov 2010 - 6:06

    Eva se drapait de silence
    A son fauteuil désarticulé
    Un scarabée au poignet
    Comme un masque de plâtre
    Trop maquillée
    Les sourcils circonflexes
    Ombrés, étonnés
    Aiguisés comme un silex
    De sa couleur papier-mâché
    Le sourire blême
    Eva se drapait des bruits sourds
    Martelant l’avenue
    Comme une fanfare au lointain
    Qu’elle n’entendait plus
    S’arrachant l’insecte poussière
    A son œil ensablé
    Voyageant l’immobile éternité
    Elle se drapait de silence
    A son fauteuil désarticulé
    Comme un masque de plâtre
    Une lézarde au visage lémure…
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Silence

    Message  Irpli le Ven 12 Nov 2010 - 8:36

    Oh, in poème !
    Très plaisant, qui plus est.
    À la fois narratif et pictural. Surtout l'image de la "chaise desarticulee, qui me ramène au Picasso du "grand nu au fauteuil rouge".
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Re: Silence

    Message  Lilith le Ven 12 Nov 2010 - 9:26

    pascal a écrit:Oh, in poème !
    Très plaisant, qui plus est.
    À la fois narratif et pictural. Surtout l'image de la "chaise desarticulee, qui me ramène au Picasso du "grand nu au fauteuil rouge".

    merci, bel hommage à cet artiste qui ne savait pas que le nez était au milieu de la figure I love you
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Silence

    Message  Irpli le Ven 12 Nov 2010 - 15:23

    Comme la terre paraît-il ronde ?
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Re: Silence

    Message  Lilith le Ven 12 Nov 2010 - 17:48

    pascal a écrit:Comme la terre paraît-il ronde ?

    comme la face cachée de la lune
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Silence

    Message  Irpli le Sam 13 Nov 2010 - 16:37

    Paraît-il nue.
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Re: Silence

    Message  Lilith le Dim 14 Nov 2010 - 17:17

    oui complètement nue, mais comme un côté sombre...comme un suspense, quand l'équilibre bascule dans le vide.
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Silence

    Message  Irpli le Dim 14 Nov 2010 - 19:15

    Je dois être très régulièrement soumis à la face sombre de la lune, moi qui n'ai que des équilibrés en forme de falaise.
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Re: Silence

    Message  Lilith le Lun 15 Nov 2010 - 5:17

    je pensais surtout à l'univers sombre de comès

    La critique [evene]
    par Mikaël Demets

    Comès, c’est d’abord un univers graphique inimitable. Un noir et blanc au contraste brut, sans niveaux de gris, qui permet des jeux de lumière magnifiques... et effrayants. Là-dessus se greffe le dessin précis de l’auteur, toujours soucieux d’apporter un grand soin aux visages. Dans cette atmosphère pesante, plombée par un décor encore plus lugubre - une grande propriété au milieu de nulle part remplie d’automates et de marionnettes -, les personnages semblent se débattre dans le sable mouvant de leur folie, s’enfonçant lentement mais sûrement vers une destinée tragique.
    Comès mélange le thème du double avec des ficelles classiques de la terreur à travers les automates déjà mentionnés, dont la vivacité inquiète. Les êtres vivants eux, semblent statiques, leurs lèvres ne bougent quasiment jamais, rendant poupées et humains étonnamment proches. Renforcée par le mystère constant et la personnalité angoissante d’Eva, la jumelle clouée sur son fauteuil roulant, l’ambiance oppressante atteint des sommets dignes du ‘Psychose’ d’Hitchcock : l’auteur fouille dans la tête dérangée de ses personnages pour en ressortir les frustrations et leurs fantasmes.
    Voyage erratique et troublant entre la folie et la possession, ‘Eva’ nous égare dans un monde qui perd vite ses repères, noyé entre apparence et réalité, entre faux-semblants et mensonges. Voilà un album qui, vingt ans après sa sortie, fait toujours autant d’effet...

    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Silence

    Message  Irpli le Lun 15 Nov 2010 - 14:56

    Je n'ai pas beaucoup lu Comès mais je m'en veux moins que pour Cendrars. Je crois avoir essayé, un jour, vers 1985. Mais un jour, peut-être qu'on me forcera. En attendant, l'obnscurité nue de la lune reste entière. Ce qui n'est peut-être pas plus mal, d'ailleurs ?
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Re: Silence

    Message  Lilith le Lun 15 Nov 2010 - 17:36

    pascal a écrit:Je n'ai pas beaucoup lu Comès mais je m'en veux moins que pour Cendrars. Je crois avoir essayé, un jour, vers 1985. Mais un jour, peut-être qu'on me forcera. En attendant, l'obnscurité nue de la lune reste entière. Ce qui n'est peut-être pas plus mal, d'ailleurs ?

    Mon poème préféré de Cendrars

    à Jean COctO OPOETIC quels crimes ne
    cOmmet-On pas
    en tOn nOm !


    Il y avait une fOis des pOètes qui parlaient la bOuche en rOnd
    ROnds de saucissOn ses beaux yeux et fumée
    Les cheveux d’Ophélie Ou celle parfumée
    D’Orphée
    Tu rOtes des rOnds de chapeau pOur trOuver une rime en ée-
    aiguë cOmme des dents qui grignOteraient tes vers
    BOuche bée
    Puisque tu fumes pOurquOi ne répètes-tu fumée
    C’est trOp facile Ou c’est trOp difficile
    Les 7 PiOns et les Dames sOnt là pOur les virgules
    Oh POE sie
    Ah ! Oh !
    CacaO



    Puisque tu prends le tram pOurquOi n’écris-tu pas tramwée
    VOis la grimace écrite de ce mOt bien francée
    Le clOwn anglais la fait avec ses jambes
    COmme l’AmOur l’Arétin
    L’Esprit jalOuse l’affiche du cirque et les pOstures alphabétiques
    de l’hOmme-serpent
    Où sOnt les pOètes qui parlent la bOuche en rOnd ?
    Il faut leur assOuplir les O s.
    z
    h enfant
    POESIE
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Re: Silence

    Message  Lilith le Lun 15 Nov 2010 - 17:40

    pascal a écrit:Je n'ai pas beaucoup lu Comès mais je m'en veux moins que pour Cendrars. Je crois avoir essayé, un jour, vers 1985. Mais un jour, peut-être qu'on me forcera. En attendant, l'obnscurité nue de la lune reste entière. Ce qui n'est peut-être pas plus mal, d'ailleurs ?

    en attendant...oui le mystère de la lune reste intact, et heureusement
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Silence

    Message  Irpli le Ven 19 Nov 2010 - 19:49

    Pas pour Tintin.
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Re: Silence

    Message  Lilith le Lun 22 Nov 2010 - 8:09

    pascal a écrit:Pas pour Tintin.

    ça fuse What a Face

    Contenu sponsorisé

    Re: Silence

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep 2017 - 3:58