Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    Le jardin des statues

    Partagez
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Le jardin des statues

    Message  Lilith le Mer 24 Nov 2010 - 12:53

    le jardin des statues où comment je suis devenue gardienne de cimetierre


    Parce qu’on ne se parlait pas
    Tu n’existais pas
    Comme un arsenal de statues
    Tu as créé le vide en moi
    Le manque
    *
    Comme une gomme à sentiments
    Sans un mot
    Par une belle journée parasol pourtant
    A se parler du bout des yeux
    *
    T’avais pris une bière et moi minérale
    *
    Les saisons ont passé dans le vide
    Parce que je n’existe plus
    Parce que tu n’as jamais existé
    Nous sommes le rêve d’un rêveur
    Dans le jardin des statues
    Je n’existe plus dans le présent
    Parce que tu as créé le manque
    A des années lumières
    *
    Flétris du bout des yeux
    *
    Parce qu’on se croisera
    Peut-être
    Un jour sur le pavé des jours
    Par hasard dans une autre vie…
    *
    Et comme ce jour là j’existerai peut-être
    *
    Parce qu’on ne se parlait pas
    Tu n’existais pas
    Comme un arsenal de statues
    Tu as créé le vide en moi
    Le manque
    *
    Parce que le livre de mes années
    Se feuillète sur le sable oublié
    Quelque part
    Dans le jardin des statues
    *
    D’un marque page de voyelles
    *
    Comme une gomme à sentiments
    Sans un mot
    Par une belle journée parasol pourtant
    A se parler du bout des yeux
    *
    Ma présence, ton absence, le marbre
    Ont créé le vide en moi à jamais...



    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: Le jardin des statues

    Message  Irpli le Mer 24 Nov 2010 - 16:47

    Michel Deguy a écrit à Du Bellay un jour :

    "Il y a longtemps que tu n'existes pas".

    C'est très différent, je le concède. La permanence de Du Bellay, non existant, est un réconfort offert à tous. Le non-exitser de l'absent qui s'est absenté même quand il était là, oui. C'est la naissance du vide en soi. D'un vide aspirant, destructeur, omnipotent, face à quoi il faut cracher comme à la face de la mort --


    Merci.
    avatar
    Lilith
    seriinii

    Nombre de messages : 128
    Date d'inscription : 01/03/2010

    Re: Le jardin des statues

    Message  Lilith le Mer 24 Nov 2010 - 18:30

    pascal a écrit:Michel Deguy a écrit à Du Bellay un jour :

    "Il y a longtemps que tu n'existes pas".

    C'est très différent, je le concède. La permanence de Du Bellay, non existant, est un réconfort offert à tous. Le non-exitser de l'absent qui s'est absenté même quand il était là, oui. C'est la naissance du vide en soi. D'un vide aspirant, destructeur, omnipotent, face à quoi il faut cracher comme à la face de la mort --


    Merci.

    oui, Tout à fait juste...merci




    Contenu sponsorisé

    Re: Le jardin des statues

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep 2017 - 4:31