Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    LE PARADIS RETROUVE - 30/30

    Partagez
    avatar
    Théagène
    seriinii

    Nombre de messages : 258
    série topographique : bridée
    Date d'inscription : 16/09/2005

    LE PARADIS RETROUVE - 30/30

    Message  Théagène le Mar 11 Nov 2008 - 5:43

    Sur l’herbe molle, assis, l’enfant contre sa mère,
    Envahi de douceur ferme enfin ses grands yeux.
    Un ange à ses côtés veille au rêve précieux
    De ces deux innocents conduits par la chimère.

    Le temps est un allié. Lentement, j’énumère
    Un lot de souvenirs… A présent, je suis vieux.
    Pourtant, je sens monter un sentiment curieux
    Fait de joie et d’amour, comme un bonheur primaire…

    Lorsqu’on meurt, c’est toujours de la frustration
    De n’avoir pas vécu ! Mais la perfection
    Nous tend les bras, vois-tu disparaître les craintes ?

    Si d’un souffle s’éteint la gloire et la beauté
    Qu’autrefois nous portions comme vérités saintes,
    L’avenir prend alors un goût d’éternité.


    http://chansonnier.over-blog.com/
    http://www.myspace.com/emmanuelrastouil

    Kwizera
    seriinii

    Nombre de messages : 59
    Age : 32
    série topographique : ardèche - lyon
    Date d'inscription : 14/08/2006

    Re: LE PARADIS RETROUVE - 30/30

    Message  Kwizera le Sam 15 Nov 2008 - 6:29

    30/30, donc c'est fini. Je vais donner un avis rapide, pardon, sur l'ensemble. Au besoin et si j'ai le temps, j'irai chercher les quelques extraits qui illustrent mes propos.

    Que vous maîtrisiez le vers, c'est chose sûre. C'est beau, c'est bien fait. Mais par contre, qu'est-ce que c'est que ces propos ? J'ai l'impression, à lire ces poèmes de voir les réflexions d'un ado de 12 ans mises en vers par son grand-père. J'imagine que vous n'êtes ni l'un ni l'autre, alors pourquoi ? On peut parler d'amour, de dieu, sans leur mettre des majuscules bien propres et tomber dans les poncifs du genre.

    Je précise cela, car je n'ai rien contre une poésie qui prendrait la religion comme thème principal. Et je n'ai rien contre la forme classique, non plus. Mais ici, quel gâchis, quel gâchis.


    (surtout, mais peut être je me rappelle mal, qu'il me semble avoir lu, à mes premiers temps sur TLP, des poèmes d'une toute autre trempe signés Théagène)
    avatar
    Théagène
    seriinii

    Nombre de messages : 258
    série topographique : bridée
    Date d'inscription : 16/09/2005

    Re: LE PARADIS RETROUVE - 30/30

    Message  Théagène le Lun 17 Nov 2008 - 10:11

    Kwizera a écrit:qu'est-ce que c'est que ces propos ? J'ai l'impression, à lire ces poèmes de voir les réflexions d'un ado de 12 ans mises en vers par son grand-père. J'imagine que vous n'êtes ni l'un ni l'autre, alors pourquoi ? On peut parler d'amour, de dieu, sans leur mettre des majuscules bien propres et tomber dans les poncifs du genre.

    Le thème du "Poème de l'homme", l'ensemble de ces trentes sonnets proposés n'est pas la religion, l'amour ou Dieu, mais l'existence de l'homme de sa naissance à sa mort. Ainsi, sur le fond et dans la forme, l'homme ne se pose pas les même questions selon qu'il a douze ans ("Le toit paternel", "La foi" ou "Adolescence") ou quatre vingt ans ("souvenirs", "Le paradis retrouvé").
    Ces poème ont pour vocation de raconter une histoire qui puisse être propre à chacun, en regroupant les principaux moments d'une vie et en posant des questions d'opinion, des certitudes et des doutes. Pour autant, je n'ai que la prétention d'essayer de généraliser, certain que le discours, même poncif (trop classique?) ou ronflant (mots éculés?) propose quand même une vision moderne de ces constats.
    Je m'aperçois également, dans les commentaires de chacun ici ou là, que la religion est devenue "tabou", que les gens ont beaucoup de mal à évoquer la croyance de l'homme (est-ce uniquement en France?) quelle qu'elle soit. Pourtant, il me semble que l'écrasante majorité de l'humanité croit en un Dieu ou en autre chose, le sert de son mieux tout au long de sa vie et transmet la connaissance qu'il en a acquis à ses descendants...
    Quoi qu'il en soit, merci de votre réponse. je suis disposé à répondre de tout, même du pire.

    Kwizera
    seriinii

    Nombre de messages : 59
    Age : 32
    série topographique : ardèche - lyon
    Date d'inscription : 14/08/2006

    Re: LE PARADIS RETROUVE - 30/30

    Message  Kwizera le Lun 17 Nov 2008 - 10:49

    Bah justement, je trouve que non, ca n'est pas moderne du tout et que les questions posées et les doutes montrés sont très orientés vers la "solution divine". C'est vraiement l'impression personnelle que je ressens. Me fais un peu penser aux chansons-histoires qu'on me faisait lire au catéchisme où j'avais du mal à croire qu'on me juge assez niais pour me laisser prendre.

    Mais je le repete, ce n'est pas contre le classicisme de l'écriture, que je trouve maîtrisé et ne manquant pas de charme, ni à cause d'un tabou sur la religion. Mais ici ma reaction se rapproche plus de celle eprouvée devant les horreurs d'un Claudel que devant les lumières d'un Grosjean.
    avatar
    Théagène
    seriinii

    Nombre de messages : 258
    série topographique : bridée
    Date d'inscription : 16/09/2005

    Re: LE PARADIS RETROUVE - 30/30

    Message  Théagène le Lun 17 Nov 2008 - 11:28

    Il est clair que l'homme du poème entrevoit la solution finale dans une réponse divine, après avoir goûté à l'humanité sans Dieu ("Le mauvais sentier", "L'orgie", "Sans toi")... C'est la trame suivie par Louis Janmot dans son "Poème de l'âme". Je ne partage pas personnellement la croyance en l'immortalité de l'âme, mais la quête du Créateur m'intéresse beaucoup.
    En quoi la quête de Grosjean, toute modestie mise à part, serait plus louable que la mienne?

    Kwizera
    seriinii

    Nombre de messages : 59
    Age : 32
    série topographique : ardèche - lyon
    Date d'inscription : 14/08/2006

    Re: LE PARADIS RETROUVE - 30/30

    Message  Kwizera le Lun 17 Nov 2008 - 11:55

    bien c'est peut être alors ce cheminement là qui me parait sonner faux. Celui qui raconte "bonheur puis doute puis solution hors de dieu puis echec donc solution par Dieu". Tout ce qui essaie d'imposer l'idée d'une illumination, même non subite, même lente, me sonne moralisatrice et bien réductrice. Pour y revenir, chez Grosjean le doute et la foi me semble toujours liés, il ne s'agit pas d'opposer des époques où ils se succédent, ils sont cote à cote, et on ne conclut sur aucun des deux.
    avatar
    Théagène
    seriinii

    Nombre de messages : 258
    série topographique : bridée
    Date d'inscription : 16/09/2005

    Re: LE PARADIS RETROUVE - 30/30

    Message  Théagène le Lun 17 Nov 2008 - 12:00

    Soit.

    Contenu sponsorisé

    Re: LE PARADIS RETROUVE - 30/30

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû 2017 - 20:39