Archives du sériographe

Notes pour une archéologie du signifiant fr série


    mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Partagez
    avatar
    llongavidda
    seriinii

    Nombre de messages : 367
    Date d'inscription : 18/12/2004

    mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  llongavidda le Lun 5 Déc 2005 - 17:50

    Cette série de poèmes hexagrammatiques ont tous la même structure :

    Une première partie de six vers reliés par des « où », dont le premier de la série donne la distribution de yins et/ou yangs propre à l’hexagramme (nommé par le titre). Les cinq suivants ne font que gloser sur ces yins/yangs dans cette distribution.

    La seconde série qui commence après le sixième vers en rassemble six nouveaux reliés par des « et » pour représenter la distribution yins/yangs initiale
    1) du premier au sixième vers,
    2) au sein de chacun d’eux.
    Ils suggèrent l’un après l’autre une autre distribution yin/yang (en vis-à-vis ou "mélangés") propre à cet hexagramme à chacun de ses six degrés.

    L’écriture présente ces yins et yangs sur un plan symbolique d’abord, en substituant à « yin » et à « yang » une glose plus ou moins standard.
    Puis elle passe à un versant métaphorique en puisant dans le texte canonique le matériau sémantique de l'hexagramme et en l'interprétant.

    La lecture, horizontale et paradigmatique de la première partie passe au tabulaire après être devenue verticale et syntagmatique : les deux axes de lecture sont superposés dans chacune des parties mais inversement.





    PS. Ne pas tenir compte du mode d'emploi s'il embrouille tout.


    Dernière édition par le Mer 8 Fév 2006 - 19:03, édité 1 fois
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  Irpli le Mar 6 Déc 2005 - 4:13

    llongavidda a écrit:
    La lecture, horizontale et paradigmatique de la première partie passe au tabulaire après être devenue verticale et syntagmatique : les deux axes de lecture sont superposés dans chacune des parties mais inversement.

    PS. Ne pas tenir compte du mode d'emploi s'il embrouille tout.

    shakng2 non non ça va très bien shakng2
    avatar
    llongavidda
    seriinii

    Nombre de messages : 367
    Date d'inscription : 18/12/2004

    Re: mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  llongavidda le Mer 8 Fév 2006 - 18:41

    *



    « Aussi la série des figures composées de ces deux types de trait [continu (—) et brisé (– –)], et sur laquelle est établi le livre, a-t-elle pu représenter, aux yeux des Chinois, une écriture à la fois plus originelle et plus fondamentale, plus simple aussi, en prise directe sur le dynamisme des choses et faisant transition entre le jeu des lignes, en constant renouvellement, que nous offre le spectacle du monde, et celui, fixe et codé, propre au langage humain : grâce à ce tracé élémentaire, parce que celui-ci ne s’est pas encore laissé articuler dans la particularité d’un idiome, qu’il nous situe donc dans l’entre-deux du phénomène et du signe, le Yi king sert de médiation entre l’ordre de la nature et sa mise en forme logique. »


    François Jullien, Préface à Figures de l’immanence, Grasset 1993



    *
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  Irpli le Jeu 9 Fév 2006 - 17:41

    Ligne continue et ligne brisée, c'est tout à fait la conception du temps seln Boulez et réparti entre un "temps lisse" et un "temps strié", pulsé. Itéressant de noter que le sens se construit dans la ligne.
    avatar
    llongavidda
    seriinii

    Nombre de messages : 367
    Date d'inscription : 18/12/2004

    Re: mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  llongavidda le Ven 10 Fév 2006 - 18:07

    Pascal a écrit:Itéressant de noter que le sens se construit dans la ligne.
    Jullien continue et termine ainsi son paragraphe :



    « A la différence des idéogrammes, les trigrammes et les hexagrammes qui servent de base au Classique [des changements ou Yi king]n’expriment pas un sens mais définissent les éléments d’une matrice. Aussi, selon la perspective généalogique instaurée par la théorie littéraire chinoise, ils constituent le proto-texte assurant la continuité entre le pouvoir figurateur partout à l’œuvre dans le monde et l’invention du texte écrit ; en même temps qu’ils sont l’arché-texte, celui qui, dans son système de combinaison et de variation, contient tous les textes possibles, et dont les autres ne seront toujours que l’éternelle explication. »



    François Jullien a écrit:[les hexagrammes] sont l’arché-texte, celui qui, dans son système de combinaison et de variation, contient tous les textes possibles, et dont les autres ne seront toujours que l’éternelle explication.
    N'est-ce pas une inattendue et idéale justification à tous les "poèmes hexagrammatiques" du monde, ça madame ?
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  Irpli le Ven 10 Fév 2006 - 21:03

    Ont-ils besoin d'une justification ?
    avatar
    llongavidda
    seriinii

    Nombre de messages : 367
    Date d'inscription : 18/12/2004

    Re: mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  llongavidda le Mer 22 Fév 2006 - 16:31

    pascal a écrit:Ont-ils besoin d'une justification ?

    Oui. Depuis qu'elle existe à mes yeux.
    avatar
    Irpli
    seriata

    Nombre de messages : 2071
    série topographique : Series-City
    Date d'inscription : 16/12/2004

    Re: mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  Irpli le Mer 22 Fév 2006 - 18:06

    C'en est une ! Mais
    Le poème est-il alors une des "éternelles explications" l'arché-texte ? un commentaire ? Entretient-il un rapport "second" avec lui (une alliance secrète ) ?
    Ou résulte-t-il d'une opération scrupuleusement intermédiaire ?
    avatar
    Del'Ile
    seriinii

    Nombre de messages : 227
    série topographique : series-voyages
    Date d'inscription : 20/08/2005

    Re: mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  Del'Ile le Lun 6 Mar 2006 - 12:25

    Tout cela bien sûr !
    A la fois résultat d'une "opération intermédiaire", et appelé à exister comme un signe -- a la fois image d'une dialiectique entre l'être et la totalité, c'est à dire le pré-être, dans la transparence de ses mécanismes, et langage -- à la fois idiome, et structure de l'idiome -- à la fois texte, pré-texte et proto-texte !

    C'est bo la poésie...

    Contenu sponsorisé

    Re: mode d'emploi des poèmes hexagrammatiques

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû 2017 - 8:14